Boîte à outils 4 Coefficient multiplicateur

Dans cette Boîte à outils, nous montrons comment calculer, lire et interpréter un coefficient multiplicateur, des savoir-faire applicables aux données quantitatives.

Comment calcule-t-on un coefficient multiplicateur ?

Un coefficient multiplicateur est un rapport entre une valeur d’intérêt (ou d’arrivée) et une valeur de référence (ou de départ) :

Par exemple, selon les données du Tableau 1, en 1870 le coefficient multiplicateur entre nombre d’heures travaillées par semaine en France et au Royaume-Uni était de 1,16 (66,1 ÷ 56,9).

  1870 1990
France 66,1 39,9
Royaume-Uni 56,9 42,4

Nombre d’heures travaillées par semaine.

Tableau 1 Nombre d’heures travaillées par semaine.

Comment lit-on un coefficient multiplicateur ?

La valeur d’intérêt (ou d’arrivée) est égale à un coefficient multiplicateur donné de la valeur de référence (ou de départ). Ainsi, selon les données du Tableau 1, en France le nombre d’heures travaillées par semaine en 1870 était égal à 1,7 fois celui en 1990.

Comment interpréter un coefficient multiplicateur

Si un coefficient multiplicateur est inférieur à 1, alors la valeur d’intérêt (ou d’arrivée) est inférieure à la valeur de référence (ou de départ). En revanche, si celui-ci est supérieur à 1, alors la valeur d’intérêt (ou d’arrivée) est supérieure à la valeur de référence (ou de départ).

Un coefficient multiplicateur mesure une variation relative, c’est-à-dire en tenant compte de la valeur de départ (ou de référence), tout comme le taux de variation ou l’indice simple.

Boîte à outils 5 :

Comment calculer, lire et interpréter un taux de variation.

Boîte à outils 3 :

Comment calculer, lire et interpréter un indice simple.

Question 1 Choisissez les bonnes réponses

Le Tableau 1 montre le nombre d’heures travaillées par semaine en France et au Royaume-Uni en 1870 et en 1990.

Sur la base de ces informations, lesquelles des affirmations suivantes sont correctes ?

  • En France, le nombre d’heures travaillées en 1870 était égal à 0,60 fois celui en 1990.
  • Le nombre d’heures travaillées par semaine en France est supérieur à celui au Royaume-Uni en 1870 et en 1990.
  • Le nombre d’heures travaillées par semaine en 1870 était supérieur à celui en 1990 en France et au Royaume-Uni.
  • La variation relative du nombre d’heures travaillées par semaine entre 1870 et 1990 a été plus importante en France qu’au Royaume-Uni.
  • En France, le nombre d’heures travaillées en 1870 était égal à 1,65 (66,1 ÷ 39,9) fois celui en 1990.
  • En 1870, le nombre d’heures travaillées en France était égal à 1,61 fois celui au Royaume-Uni, tandis qu’en 1990 il était égal à 0,94 fois celui au Royaume-Uni.
  • En France, le nombre d’heures travaillées en 1870 était égal à 1,65 fois celui en 1990, tandis qu’au Royaume il était égal à 1,34 fois celui en 1990.
  • En France, le nombre d’heures travaillées en 1870 était égal à 1,65 fois celui en 1990, tandis qu’au Royaume il était égal à 1,34 fois celui en 1990.